Qu'est ce que l'olfactothérapie

L’olfactothérapie : retrouver l’équilibre grâce à l’odorat

Saviez-vous que 80 % de ce que nous goûtons est d’abord détecté par le sens de l’odorat ? Il s’agit d’une des raisons pour laquelle la saveur se tarit lorsque nous sommes enrhumés. Le fonctionnement de ce sens est d’ailleurs singulier puisqu’il est le seul à provoquer une réaction émotionnelle avant d’identifier l’information. Devant toutes ces propriétés, il n’y a rien d’étonnant à ce que l’odorat soit à la base d’une thérapie psycho-émotionnelle pour retrouver l’équilibre et cheminer vers un mieux-être. Dès lors, qu’est-ce que l’olfactothérapie, quels sont ses bienfaits et comment se déroule une séance ? Nous découvrons cette méthode en détail dans cet article. 

Qu’est-ce que l’olfactothérapie ?

l'ofactothérapie créée par gilles Fournil

Les odeurs : une porte d’entrée vers notre inconscient

Des millions de neurones et des centaines de récepteurs olfactifs recouvrent notre nez. À chaque inspiration, cet incroyable maillage s’anime pour que nous puissions sentir les arômes qui nous entourent et analyser notre environnement. L’odorat communique directement avec notre cerveau en activant le système limbique, cette zone où siègent nos émotions et notre mémoire

Certaines senteurs sont chargées de souvenirs et nous plongent dans les limbes de notre passé, nous procurant des émotions vives et puissantes. Une note florale nous rappelle la venue du printemps, une brise marine nous plonge sur la côte océanique le temps de vacances estivales ou une simple madeleine sortie du four nous ramène à l’enfance…

La mémoire olfactive résiste mieux à l’épreuve du temps que les autres types de mémoire. Elle enregistre le contexte lié à un événement et établit des connexions neuronales avec l’ouïe et la vue. 

Dès lors, l’olfactothérapie s’appuie sur ce lien entre la sphère émotionnelle et l’odorat pour voyager vers notre inconscient.

L’origine de l’olfactothérapie et la définition de son fondateur

L’olfactothérapie fait référence à une méthode psycho-émotionnelle basée sur l’utilisation des odeurs et des vibrations des huiles essentielles pour accompagner vers un mieux-être. Gilles Fournil, thérapeute transpersonnel, énergéticien et somatologue, a créé cette méthode en 1992. Comment définit-il cette pratique ?

Pour comprendre ce concept, Gilles Fournil préconise de procéder par étages. Tout d’abord, il situe l’olfactothérapie parmi les thérapies psychocorporelles énergétiques brèves :

  • « thérapie » en raison de l’action sur la psyché ;
  • « psycho-corporelle » puisque l’expérience proposée s’appuie sur deux sens en lien avec le corps : l’odorat et le toucher ;
  • « brève » du fait de la temporalité des séances qui s’élaborent sur plusieurs mois, avec des résultats probants en moins d’un an ;
  • « énergétique » puisque l’énergie des huiles essentielles agit sur le système énergétique humain au niveau subtil.

Ce premier étage apporte déjà une première strate de compréhension de ce qu’est l’olfactothérapie.

Ensuite, Gilles Fournil propose un autre palier de compréhension de la méthode : l’olfactothérapie sert à mieux se connaître. Tout le monde peut entamer cet apprentissage de soi, il n’y a pas besoin d’attendre qu’un mal nous ronge pour chercher à aller mieux. Cette thérapie permet ainsi de se sentir plus tranquille et en paix face à notre quête de réponses aux questions existentielles et à la gestion du drame humain. 

Enfin, le troisième niveau, plus en profondeur, définit l’olfactothérapie comme une approche pour être plus en paix avec soi-même et avec le monde. Nous possédons tous en nous le potentiel pour accéder à cette paix indépendante des conditions extérieures, du travail ou de la richesse. L’olfactothérapie correspond à une démarche qui permet de toucher de près à cette « joie sans objet » qu’évoque Gilles Fournil et à laquelle nous aspirons tous.

Quelles huiles essentielles sont utilisées ?

olfactothérapeute à Montpellier

Les huiles essentielles agissent comme des messagers psycho-olfactifs en route vers notre inconscient. Les molécules aromatiques transportent une vibration qui agit sur notre système énergétique. Dès lors, elles sont utilisées dans la gestion des émotions, dans le but de calmer, d’apaiser ou de lâcher prise. En raison du pouvoir de réminiscence des odeurs, les huiles essentielles amorcent un voyage vers la mémoire. Cette exploration sensorielle permet de libérer les charges émotionnelles liées à des traumatismes vécus.

Si nous vous demandons par exemple ce qu’évoquent les essences d’agrumes, vous répondrez sûrement : le soleil, la vitalité ou la joie. De ce fait, elles apparaissent efficaces pour remédier à des émotions comme la tristesse. De la même manière, les essences de grands conifères comme le cèdre de l’Atlas ou les sapins blancs sont connus pour leurs propriétés tonifiantes. Leur inhalation servira alors contre la peur de la solitude ou l’angoisse de la mort. 

L’huile essentielle s’obtient à l’issue d’un processus de distillation complexe qui conserve des molécules odorantes riches de la plante d’origine (fleur, feuille, écorce ou racine). Utilisées depuis l’Antiquité, les huiles essentielles sont nombreuses et variées. Néanmoins, certaines peuvent ne pas convenir à tout le monde. De plus, des précautions d’usage restent en vigueur lors de leur utilisation. 

En cas de surdosage, les huiles essentielles peuvent provoquer des symptômes d’intoxication. De ce fait, soyez vigilant dans leur application, respectez leur posologie et demandez toujours l’avis de professionnels formés. 

Néanmoins, les huiles essentielles s’utilisent de manière olfactive durant une séance d’olfactothérapie. Ce mode d’administration limite donc les risques présents en aromathérapie.

Quels sont les bienfaits de l’olfactothérapie ?

L’olfactothérapie est une méthode naturelle et sécurisante pour explorer ses blocages et trouver un équilibre. Les séances servent de support pour se libérer d’un traumatisme ou d’une addiction, réduire son niveau de stress, réguler ses émotions, gagner de la confiance en soi et diminuer sa timidité. 

Certains hôpitaux proposent des ateliers d’olfactothérapie dans le cadre de la rééducation d’un accident vasculaire cérébral (AVC) ou pour accompagner les personnes admises en soins palliatifs ou en gérontologie. Durant la pandémie du Covid-19, des médecins et des services hospitaliers ont eu recours à l’olfactothérapie pour rééduquer les patients ayant perdu l’odorat. 

Comment se déroule une séance d’olfactothérapie ?

Dans la méthode développée par Gilles Fournil, le thérapeute utilise un kit de base de 16 huiles essentielles ou un coffret de 76 huiles essentielles, selon la séance. Chacune de ces huiles a été sélectionnée pour son pouvoir olfactif et vibratoire. Parmi elles, nous pouvons retrouver la bergamote, la rose de Damas, le clou de girofle, le santal ou la menthe poivrée. Toutes les huiles correspondent à un chakra particulier. La sélection et l’application des huiles respectent les protocoles mis en place par Gilles Fournil.

Après avoir senti chacune de ces huiles, vous êtes amené à classer celles que vous préférez et celles qui vous plaisent le moins. Le thérapeute se sert alors de cette répartition pour travailler sur vos blocages. En effet, une odeur non appréciée a du sens, elle évoque un morceau de votre histoire et éveille votre passé. Au fil des séances, l’odeur devient apprivoisée, tout comme les expériences et émotions que cette senteur a révélées en vous.

La manière de percevoir une odeur varie en fonction des personnes et des circonstances. De ce fait, plusieurs protocoles seront utilisés en fonction de la situation du patient

Les huiles essentielles peuvent être : 

  • inhalées par voie respiratoire ;
  • diffusées dans l’air ambiant à l’aide d’un diffuseur (par brumisation ou ultrasons, par nébulisation, à froid, à chaleur douce, etc.) ;
  • déposées sur un mouchoir pour respirer régulièrement les effluves (inhalation sèche) ;
  • versées dans un bol d’eau bouillante (inhalation humide). 

En olfactothérapie, les huiles essentielles sont uniquement inhalées ou utilisées en vibratoire.

Nous vous rappelons que l’olfactothérapie ne se substitue pas à un diagnostic ou à un traitement médical.

Avec qui vivre des séances d’olfactothérapie ?

Pour découvrir l’olfactothérapie, je propose un accompagnement comme olfactothérapeute à Montpellier avec des séances respectant les protocoles des formations de Gilles Fournil.

Les huiles essentielles me nourrissent déjà dans mon enthousiasme quotidien et elles intègrent progressivement l’ensemble de mes accompagnements thérapeutiques, que ce soit en art-thérapie ou en somatothérapie. 

Une goutte d’huile essentielle transporte toute la puissance d’une plante. Mon objectif est d’être cette goutte qui va révéler votre essence.

Vous souhaitez explorer d’autres formes d’accompagnements ? Découvrez l’art-thérapie, la thérapie psychocorporelle, le coaching humaniste, la facilitation en intelligence collective ou l’accompagnement en montagne.

Autres articles